Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog
/ / /
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.
Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé  et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.

Ce qui caractérise le polar pour moi, c'est la noirceur, la vengeance, du café bien corsé et un homme qui s’éloigne dans l’obscurité d’une petite ruelle, la tête baissée et qui ne se retourne pas.

Partager cette page

Repost 0
Published by - dans album

Présentation

  • : Victor Guerin
  • Victor Guerin
  • : Ce blog est destiné à la photographie. Vous allez découvrir ce que j'ai pu faire, ce que je fais et mes différents projets. Les séries présentées représentent mon travail réalisé entre Rouen, Le Havre & Paris depuis juin 2010.
  • Contact

Recherche